Bort les Orgues : un passé riche

Un site consacré à la ville de Bort les Orgues, ou Bort, Bort en Limousin à travers les documents graphiques, essentiellement des cartes postales pour faire revivre le passé riche et passionnant de cette petite ville sur la Dordogne entre Limousin et Auvergne.

Bonne promenade !

carte-postale-bort-les-orgues-364-wat Bort les Orgues

Commune pittoresque du département de Corrèze et limitrophe du Cantal, Bort-les-Orgues fait face au Massif central. Entre Aurillac, Tulle et Clermont-Ferrand, cette petite commune d’à peine 3 000 habitants bénéficie d’une histoire singulière.

Bort les Orgues : une présence attestée dès la Préhistoire

Comme toute la région de Dordogne et du Massif central, la ville profite d’un passé marqué par les implantations successives de peuplades préhistoriques. Entre 100 000 et 43 000 ans av. J.C, une présence attestée de Néandertaliens s’aventure en effet dans toute la région. Progressivement remplacé par l’Homme de Cro-Magnon, l’Homme de Néandertal disparaît totalement du paysage limousin vers 17 000 av. J.C. Les Cro-Magnons occupent alors tout le département à partir de 10 000 av. J.C.

carte-postale-bort-les-orgues0167-wat Bort les Orgues

Bort les Orgues : au temps de l’Antiquité

Les Celtes peuplent la région limousine à partir de la période du Néolithique, vers 725 av. J.C. Située sur les rives de la Dordogne, la commune de la région limousine autrefois nommée Bort, prend son appellation définitive en 1919 et devient Bort les Orgues. Connue cependant dès l’Antiquité romaine, la ville est peuplée par les Lémovices, une tribu gauloise, qui donneront bien des siècles plus tard leur nom au Limousin. Un bref contrôle de la région par les Wisigoths est immédiatement sanctionné par les Francs au VIIème siècle, qui développeront la région et le département de façon notable pendant plusieurs siècles.

L’intégration au royaume de France

Au Moyen-Age, plusieurs périodes de tumultes dues à la longue rivalité franco-anglaise font de la commune de Corrèze un enjeu majeur, comme de nombreuses villes de la région. Au XIIème siècle notamment, la ville est occupée brièvement par les anglais pour être ensuite récupérée définitivement par les dynasties capétiennes des rois de France. Le vicomté de Limoges qui englobe toutes les communes limitrophes, dont Bort-les-Orgues, est alors rattaché au domaine royal en 1607 jusqu’en 1801.

carte-postale-bort-les-orgues0148-wat Bort les Orgues

Bort les Orgue  et l’essor sous la Révolution et le XIXème siècle

Ville commerciale et manufacturière qui bénéficie d’une route qui la relie à l’actuelle préfecture du Limousin, Bort profite de son exposition géographique pour un essor économique considérable au XVIIIème siècle. L’intendant Turgot notamment, métamorphose la commune en ville manufacturière qui traditionnellement était associée à la tannerie et au ravitaillement du bois en Haute-Corrèze. La proximité immédiate de la Dordogne profite ainsi aux habitants dont la main d’œuvre est employée dans la chapellerie, le moulinage à soie et la tannerie. Le XIXème siècle est alors particulièrement profitable à Bort, qui dispose d’une industrie florissante dans la maroquinerie et le cuir. « Cité du cuir » en 1932 grâce à l’entreprise SOCO, Bort profite de son passé industriel dans les années 70 pour accueillir des sites de production comme le groupe Bidermann. Le secteur du tourisme occupe principalement les bortois pour faire face à la désindustrialisation massive de toute la région.

carte-postale-barrages-dordogne-correze087-wat Bort les Orgues

Bort les Orgues : l’un des plus grands barrages de France

Connue aujourd’hui pour son barrage conçu pour retenir les eaux de la Dordogne, Bort les Orgues accueille l’une des plus importantes constructions en béton de tout l’hexagone. Les travaux commencent à partir de juin 1942 sous l’Occupation, mais la construction du barrage de la ville est particulièrement périlleuse et a suscité bien des moyens humains. Finalisée en 1952, la construction submerge alors une partie des eaux de la ligne Bourges-Miécaze et plusieurs villages alentours. D’une hauteur de près de 120m et s’étendant sur une longueur de 21km, le réservoir du barrage de Bort les Orgues s’étend sur une surface de 1 070ha. La construction constitue ainsi la troisième plus grande retenue de France avec un volume de plus de 477 millions de m3


31337